Toute l'actu en bref

Les personnes décorées dimanche ont tenté de stopper le camion meurtrier ou ont porté secours aux victimes de l'attaque (archives).

KEYSTONE/AP Sasha Goldsmith

(sda-ats)

Pompiers, policiers, médecins, civils: la France a décoré dimanche 22 personnes intervenues lors de l'attentat de Nice le 14 juillet, pour stopper le conducteur du camion meurtrier ou pour secourir des victimes.

Dans cette promotion spéciale de la Légion d'honneur et de l'ordre national du Mérite figurent des citoyens qui avaient tenté d'arrêter le camion-bélier lancé sur la foule. Parmi eux, un homme qui avait jeté son scooter contre le poids lourd avant de s'accrocher à la cabine et de frapper le conducteur à plusieurs reprises, sans succès. "J'étais prêt à mourir", a raconté à la presse Franck Terrier, qui avait fini par prendre "un coup de crosse sur la tête".

Autre héros décoré: un cycliste qui s'était lui agrippé à la portière du camion sans parvenir à l'ouvrir. Sont aussi distingués deux agents de police, pour avoir "poursuivi à pied et neutralisé le conducteur du camion à l'aide de leur arme de service au péril de leur vie".

L'attentat de Nice a été commis par un Tunisien et revendiqué par l'organisation Etat islamique (EI). Le tueur avait ouvert le feu sur des policiers avant d'être abattu. L'attaque a fait 86 morts et plus de 400 blessés le soir de la Fête nationale.

ATS

 Toute l'actu en bref