Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La France et la Grande-Bretagne ont des projets militaires communs

Paris - La France et le Royaume-Uni portent mardi sur les fonts baptismaux un partenariat d'une ampleur sans précédent en matière de défense. Ce projet prévoit la création d'une force militaire conjointe et la conduite d'essais nucléaires dans un même laboratoire français.
Le premier ministre britannique David Cameron et le président français Nicolas Sarkozy doivent parapher solennellement à 12h45 (13h45 suisses) à Londres, à l'occasion d'un sommet bilatéral, deux traités censés consacrer "une nouvelle phase de la coopération" entre les armées de deux pays.
Après la signature d'un premier traité "cadre" énumérant tous les domaines du futur partenariat, la Grande-Bretagne et la France vont d'abord créer une "force expéditionnaire conjointe" de plusieurs milliers d'hommes, mobilisable pour des opérations extérieures bilatérales ou sous drapeaux de l'Otan, de l'ONU ou de l'Union européenne.
Contrairement à la brigade franco-allemande existante, cette force sous commandement unique ne sera pas "permanente" mais constituera un vivier d'unités terrestres, aériennes et maritimes qui s'entraîneront ensemble et doivent participer à ses premiers exercices dès 2011.
Arsenal atomique
Plus spectaculaire encore, un second traité permettra aux deux pays de simuler à partir de 2014 le fonctionnement de leur arsenal atomique dans un même laboratoire implanté près de Dijon. Un centre de recherche sera en parallèle ouvert aux spécialistes des deux pays, dans le sud-est de l'Angleterre.
Sur ce sujet très sensible, les deux pays ont tenu à démentir tout abandon de souveraineté. L'ampleur de ce nouveau partenariat a néammoins suscité des réactions souvent hostiles dans la presse britannique. Le quotidien "The Sun" affirme ainsi que Paris pourra "bloquer" une nouvelle guerre aux Malouines.
En plus du nucléaire et de la force conjointe, Paris et Londres partageront, à partir de 2020, leurs deux porte-avions pour permettre aux avions de l'un des pays d'opérer à partir du navire de son voisin.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.