Navigation

La France et le Danemark qualifiés

Ce contenu a été publié le 26 juin 2018 - 21:59
(Keystone-ATS)

La France s'est assuré sans difficulté la 1re place du groupe C de la Coupe du monde.

Les Bleus ont fait match nul (0-0) face au Danemark, qui se qualifie ainsi également pour les 8es de finale. L'Australie, qui pouvait encore espérer poursuivre l'aventure, s'est inclinée 2-0 devant le Pérou dans le même temps.

Le public du stade Luzhniki n'a guère eu l'occasion de s'enthousiasmer mardi après-midi. Il a assisté comme on pouvait le craindre au premier 0-0 enregistré dans cette compétition, qui vivait ses 37e et 38e rencontres avec cette ultime journée de la poule C. France et Danemark étaient en effet certains de se qualifier tous deux en cas de match nul.

Le Danemark a même rapidement pu se sentir rassuré, le Pérou ayant ouvert la marque dès la 18e minute face à l'Australie de Tomi Juric (FC Lucerne) et Trent Sainsbury (Grasshopper). Et s'ils auraient pu partir à l'abordage en fin de match pour arracher la 1re place du groupe, les Danois n'ont que très rarement inquiété Steve Mandanda, qui a connu à 33 ans sa première titularisation en équipe nationale dans un grand rendez-vous international.

Didier Deschamps a ainsi égalé en toute sérénité le record détenu jusqu'ici par Raymond Domenech avec un 79e match à la tête de l'équipe de France. En charge des Bleus depuis 2012, il a remporté 49 victoires, pour 15 nuls et 15 défaites. Le champion du monde 1998 va battre son record samedi en 8e de finale, face aux miraculés Argentins. Mais son équipe devra montrer un autre visage pour lui permettre de vivre une 80e rencontre à ce poste.

Les amateurs de statistiques savent en outre qu'un succès face au Danemark n'aurait peut-être rien eu d'anedoctique: les Bleus ont conquis le titre à chaque fois qu'ils ont battu les Scandinaves en phase de groupes (Mondial 1998 et championnats d'Europe 1984 et 2000)... Le Danemark, lui, devra se montrer beaucoup plus conquérant pour espérer faire douter la Croatie dimanche.

Le Pérou enfin récompensé

Séduisant mais maladroit dans ses deux premières sorties en Russie, le Pérou a conclu son Mondial sur une note positive à Sotchi. Déjà éliminée avant cette partie, la "Blanquirroja" a enfin fait preuve de réalisme face à une Australie dominatrice mais pas souvent dangereuse. La troupe de Ricardo Gareca a ainsi ouvert la marque sur son premier tir cadré!

C'est Andre Carrillo qui s'est chargé de débloquer le compteur de son équipe dans cette compétition, reprenant du pied droit un centre de Paolo Guerrero pour inscrire le premier but du Pérou dans un Mondial depuis le 22 juin 1982 (défaite 5-1 face à la Pologne à La Corogne). Guerrero a doublé la mise à la 50e en profitant d'une assist chanceux de Christian Cueva.

Ce succès permet au Pérou de terminer 3e de cette poule. Il avivera surtout un peu plus les regrets des Sud-Américains, qui avaient vraiment un coup à jouer dans ce groupe. Cueva se souviendra d'ailleurs longtemps de ce penalty manqué lors de la première journée face au Danemark (défaite 1-0) alors que le score était encore de 0-0...

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.