Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Selon les apiculteurs, la mortalité des abeilles a largement augmenté depuis l'introduction des néonicotinoïdes dans les champs au milieu des années 1990 (image d'illustration).

KEYSTONE/AP/Thomas Kienzle

(sda-ats)

Le gouvernement français a publié mercredi un décret dressant la liste des insecticides jugés responsables de la baisse du nombre d'abeilles qui seront interdits à partir du 1er septembre. Cette décision réveille les craintes d'agriculteurs se disant "dans l'impasse".

Ces substances appartiennent à la famille décriée des "néonicotinoïdes" - l'acétamipride, l'imidaclopride, le clothianidine, le thiaclopride et le thiaméthoxame.

L'interdiction avait été adoptée par le précédent gouvernement socialiste en 2016. Le Premier ministre Edouard Philippe a confirmé en juin que le gouvernement ne reviendrait pas sur ces dispositions malgré les tensions qu'elles ont suscitées entre le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot et celui de l'Agriculture Stéphane Travert.

Colère des syndicats

Les syndicats agricoles, dont la puissante FNSEA et l'Association générale des producteurs de blé (AGPB), ont dénoncé dans un communiqué commun la publication du décret alors même que, selon eux, les dérogations promises pour certaines filières n'ont pas encore été précisées.

"Alors que le Président de la République et le gouvernement s'étaient engagés à 'ne laisser aucun producteur sans solution', un très grand nombre d'entre eux se retrouvent désormais dans une impasse technique dramatique et ce sans consultation du public obligatoire préalable", expliquent les syndicats.

Ils mettent en avant les "distorsions de concurrence avec les producteurs européens et non européens" qui, écrivent-ils, seront ainsi accentuées.

L'Union européenne a imposé des restrictions en avril à l'utilisation de trois des substances mentionnées: l'imidaclopride, le clothianidine ainsi que le thiamétoxame. Elles seront interdites pour toutes les cultures en plein champ, mais autorisés dans les serres.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS