Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La France a peut-être fait le plus dur dans le quart de finale de Coupe Davis qui l'oppose à une équipe de Grande-Bretagne privée d'Andy Murray. Elle mène 2-0 après les deux premier simples.

Promu no 1 tricolore après les forfaits de Jo-Wilfried Tsonga et de Gaël Monfils, Lucas Pouille a placé son équipe sur les bons rails en battant Kyle Edmund 7-5 7-6 6-3 dans un match d'ouverture jamais aisé à négocier. Jérémy Chardy n'a ensuite laissé quasiment aucune chance au no 1 britannique Daniel Evans, dominé 6-2 6-3 6-3. Julien Benneteau et Nicolas Mahut bénéficieront d'une première balle de qualification samedi dans un double où ils se frotteront vraisemblablement à Dom Inglot/Jamie Murray.

En cas de victoire ce week-end, la France devrait logiquement retrouver en demi-finale la Serbie pour une revanche de la finale 2010 remportée par Novak Djokovic et ses partenaires à Belgrade. La Serbie mène elle aussi 2-0 face à une équipe d'Espagne également privée de son meilleur joueur, Rafael Nadal. Opposés respectivement à Albert Ramos-Viñolas et à Pablo Carreño Busta, Novak Djokovic et Viktor Troicki n'ont pas lâché le moindre set vendredi.

La Belgique et l'Australie, qui pourraient s'affronter dans l'autre demi-finale, ont elles aussi profité pleinement de l'avantage du terrain au cours de la première journée. Mais s'il était prévisible que la Belgique de David Goffin et Steve Darcis mène 2-0 face à l'Italie, il est plus surprenant que l'Australie se retrouve dans la même situation face aux Etats-Unis. Le no 1 américain Jack Sock a cependant flanché vendredi à Brisbane, s'inclinant en quatre sets face à l'étonnant Jordan Thompson. John Isner a ensuite subi la loi d'un Nick Kyrgios en pleine bourre.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS