Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - L'Espagne n'est pas infaillible. Au Vicente Calderon de Madrid, les Champions du monde et d'Europe ont concédé le nul (1-1) devant la France au bout du temps additionnel.
Giroud a égalisé de la tête sur une rupture conduite par Sissoko et un Ribéry qui fut remarquable en seconde période. L'avant-centre d'Arsenal ne laissait aucune chance à Casillas et privait la Roja d'une... vingt-cinquième victoire de rang dans des matches de qualification.
La première période avait pourtant épousé le scénatio du quart de finale de l'Euro à Donetsk entre ces deux mêmes équipes avec une supériorité écrasante de la Roja. A la 25e minute, Sergio Ramos pour ouvrir le score.
Sur un corner, le défenseur du Real Madrid armait tout d'abord une tête sur le poteau d'un Lloris bien trop attentiste. Le ballon revenait vers Pedro dont le centre trouvait Ramos oublié par Sakho. Juste avant la pause, Fabregas a eu une occasion en or de plier le match avec un penalty justement accordé pour une faute de Koscielny sur Pedro. Mais le joueur du FC Barcelone voyait sa frappe détournée par Lloris qui se rachetait avec brio après son "oubli" sur l'ouverture du score.
Dépassé avant le repos, les Tricolores ont eu l'immense mérite de pousser leurs adversaires dans leurs derniers retranchements après l'heure de jeu. Le changement tactique opéré par Didier Deschamps avec l'introduction de Valbuena comme no 10 fut une mesure heureuse. Les Français sortaient enfin de leur réserve pour se procurer deux belles chances devant Casillas par Ribéry (58e) et Benzema (60e).
La fin de match fut totalement aux mains des Français. Emoussés, les Espagnols ont été bousculés comme jamais. Seulement, la réussite ne fut pas du côté des Tricolores, à l'image de Sissoko qui ne cadrait pas sa reprise à la 74e après avoir été placé dans une position idéale par Benzema. Mais alors que tout semblait perdu, Giroud, qui venait de relayer Benzema, inscrivait un but qui vaut son pesant d'or. Ce point obtenu à Madrid permet, en effet, aux Français de croire à l'impossible exploit: souffler la qualification directe pour le Brésil aux Champions du monde !

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS