Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bruxelles - La France compte parmi les pays de l'Union européenne (UE) affichant la charge fiscale totale la plus élevée. Elle atteint 42,8% de son Produit intérieur brut (PIB), même si la tendance est à une baisse progressive, a indiqué l'office européen des statistiques, Eurostat.
Cette enquête se base sur les chiffres de 2008, première année de la crise financière mondiale. La moyenne de l'Union européenne ressort à 39,3% du PIB pour la charge fiscale, à savoir le montant total des différents impôts et des cotisations sociales obligatoires, en léger repli par rapport à 2007 (39,7%).
Tout en haut du classement, on trouve toujours des pays scandinaves, le Danemark (48,2%) et la Suède (47,1%), suivis par la Belgique (44,3%) en raison du poids de l'imposition sur le revenu, de la Finlande (43,1%), puis de la France, de l'Italie et de l'Autriche (42,8%). Le taux est en baisse en France après 43,3% en 2007 et 44,1% en 2000.
A l'autre extrémité, la Roumanie affichait en 2008 une charge fiscale de seulement 28%, la Slovaquie de 29,1%, l'Irlande de 29,3%, la Lituanie de 30,3%, l'Estonie de 32,2%. L'Allemagne se situe au niveau de la moyenne de l'UE (39,3%) et le Royaume-Uni un peu en dessous (37,3%).
Par rapport au reste du monde, la pression fiscale demeure élevée dans l'UE, dépassant de plus d'un tiers celle enregistrée aux États-Unis et au Japon.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS