Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Un mois après avoir avoir arraché le nul à Madrid contre l'Espagne (1-1), la France s'est imposée 2-1 à Parme devant l'Italie. Il faut bien à nouveau compter sur les Tricolores !
Dans ce match d'une qualité rare, la formation de Didier Deschamps a forcé la décision à la 67e par Gomis. L'attaquant de Lyon a surgi pour rabattre dans la cage une frappe d'Evra. Un excellent travail de Ménez sur le côté gauche avait destabilisé la défense italienne sur cette action. Introduit tout comme Gomis après la pause, Ménez a eu le 3-1 au bout du crampon en fin de match sur une rupture somptueuse. Mais les Italiens auraient pu obtenir le nul sur une frappe de Giaccherini sur la transversale de Lloris.
Tant redouté dans les matches amicaux, le round d'observation ne fut pas de mise au Stadio Tardini. Très en jambes malgré un temps de jeu trop limité à Manchester City, Balotelli trouvait le poteau de Lloris à la 10e minute sur une frappe splendide. Il s'est consolé en étant à l'origine de l'ouverture du score à la 35e avec une déviation pour Montolivo qui pouvait décaler El Shaarawy.
Le but du Milanais fut splendide avec cette action à trois digne du manuel. L'égalisation de Valbuena deux minutes plus tard fut encore plus belle. Le Phocéen a réussi un superbe exploit personnel sur le côté gaucne en abusant Verratti et Barzagli avant de trouver la lucarne de Sirigu. Une réussite aussi stupéfiante que celles inscrites par le petit lutin en Ligue des Champions à Liverpool et à Dortmund.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS