Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les aventures sur internet ont le vent en poupe sur sol helvétique. Les sites de rencontres ont augmenté leur chiffre d'affaires de 7,1% en 2014, soit une hausse de 2,5 millions de francs sur un an. Au total, le secteur a généré 37,6 millions de francs.

Une grande part de cette croissance revient à Parship, selon un rapport publié mardi par le portail guide-sites-rencontres.ch. En Suisse, de grands groupes internationaux comme Parship et Elitepartner dominent le secteur.

Environ 660'000 Helvètes ont recherché un partenaire en ligne. Ils n'étaient que 100'000, en 2002.

Cette hausse est à mettre sur le compte des jeunes toujours plus enclins à privilégier ce genre de service et au développement des réseaux sociaux ainsi que des applications mobiles.

Quelque 480'000 personnes inscrites sur ces portails privilégient des rencontres érotiques de types échangistes ou fétichistes. Et près de 40'000 adeptes des sites de rencontres, toute forme confondue, sont homosexuels.

Piratage d'AshleyMadison

En 2015, le scandale du portail de rencontres extraconjugal AshleyMadison n'a pas eu d'impact négatif sur les ventes du secteur, selon les auteurs de l'étude. Sur sol helvétique, 150'000 utilisateurs ont vu leurs informations personnelles rendues publiques, suite au piratage informatique de la page internet.

Le site guide-sites-rencontres.ch répertorie les sites de rencontres amoureuses. Il est intégré au réseau de metaflake qui effectue des tests comparatifs de portails de rencontres dans 14 pays.

ATS