Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La galère "La Liberté" va quitter Morges (VD)

La galère "La Liberté" est dans une situation difficile. Elle doit quitter Morges (VD) et a jusqu'au mois de juin pour trouver un nouveau site au bord du Léman (archives).

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

(sda-ats)

La galère "La Liberté" va quitter Morges (VD), faute de pouvoir y construire un ponton. L'association qui gère le bateau a jusqu'à juin pour trouver un nouveau site.

"Sur les sept sites possibles envisagés à Morges, tous sont protégés et il n'est plus possible d'y construire un ponton", explique jeudi à l'ats Eric Voruz, vice-président de l'association. Il revenait sur une information du Journal de Morges et de 24 heures.

L'association cherche à construire son propre port d'attache afin de proposer des activités à quai aux visiteurs. "Je vais contacter des communes susceptibles de pouvoir accueillir la galère. Il y en a une demi-douzaine entre Versoix et Montreux", poursuit l'ancien syndic de Morges.

L'heure tourne

"Si nous ne trouvons pas d'ici juin, c'est la fin", lâche Eric Voruz qui ne cache pas ses doutes. "Je suis sceptique, mais il faut essayer de trouver une solution. Si on n'essaie pas, on a déjà tout perdu", ajoute-t-il, combatif.

Construite entre 1996 et 2001, "La Liberté" a été réalisée par plus de 650 demandeurs d'emplois dans le cadre de programmes d'occupation. Long de 155 mètres, le bateau peut accueillir jusqu'à 120 passagers. Il effectuait des croisières sur le Léman. Nécessitant des travaux, il ne navigue actuellement pas.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.