Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - La gare de la Praille, à Genève, a été le théâtre d'une alerte chimique. Quatre fûts de 200 litres contenant du nitrite d'amyle ont gonflé sous l'effet de la chaleur. La gare de triage a été évacuée entre 11h00 et 15h30 environ.
"Le nitrite d'amyle doit être entreposé en dessous de 8 degrés", a indiqué le capitaine Michel Bernard, du Service d'incendie et secours. Constatant que les fûts avaient changé d'aspect, la société chargée de les transporter a donné l'alerte vers 07h00.
La réaction chimique du nitrite d'amyle étant peu connue, le fabricant du produit est venu de Brigue (VS) afin de procéder à des analyses. Les fûts ont finalement été éventrés pour enlever la pression, et le liquide a été versé dans des fûts intacts qui ont été placés en lieu sûr, a précisé Philippe Cosandey, porte-parole de la police genevoise.
Le bâtiment des CFF et celui de la société de transport ont été évacués vers 11h00. Un périmètre de sécurité de 400 mètres de diamètre a été mis en place. Au final, cinq véhicules et quinze pompiers ont été dépêchés sur place, ainsi que des démineurs et une vingtaine de policiers.
Reste à déterminer pourquoi et depuis combien de temps ces fûts étaient entreposés dans un local à température ambiante. Le Groupe Transport et Environnement de la gendarmerie genevoise mène l'enquête.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS