Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La gauche veut que l'égalité salariale se concrétise enfin

"Spéculer sur l'incitation et le volontarisme des entreprises ne donne aucun résultat. Il faut passer à la vitesse supérieure", selon la députée genevoise d'Ensemble à Gauche Jocelyne Haller (archives).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

A Genève, la gauche veut que l'égalité salariale entre femmes et hommes se concrétise enfin. Elle a choisi le 8 mars, Journée des droits des femmes, pour déposer au Grand Conseil une série de textes visant à faire respecter ce principe à Genève et en Suisse.

"Spéculer sur l'incitation et le volontarisme des entreprises ne donne aucun résultat. Il faut passer à la vitesse supérieure", a déclaré mercredi devant les médias, à la veille de cette journée internationale, la députée d'Ensemble à Gauche Jocelyne Haller. Et de rappeler que la mesure "minimaliste" proposée par la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a été balayée par le Conseil des Etats il y a une semaine.

Mme Haller a élaboré une proposition de résolution afin de donner aux cantons les moyens de réaliser l'égalité entre hommes et femmes. Exerçant son droit d'initiative cantonal, Genève demanderait à l'Assemblée fédérale de réviser la législation pour qu'ils puissent contrôler le respect par les employeurs du principe d'égalité de traitement et les sanctionner s'ils y contreviennent.

La candidate à l'élection au Conseil d'Etat en avril déposera aussi un projet de loi pour imposer l'égalité salariale à tout le secteur subventionné en conditionnant l'octroi des aides publiques à son respect. La pratique existe déjà en matière de marchés publics. A ce propos, la députée veut savoir quels contrôles sont effectués dans les entreprises ayant décroché ces marchés.

Plus de moyens financiers

Au nom du PS, la députée Caroline Marti déposera une motion invitant le gouvernement à vérifier systématiquement le respect de l'égalité dans les entreprises. A défaut de sanctions, des recommandations ciblées leur seront adressées.

Quant aux Verts, ils veulent que l'exécutif rende des rapports sur la situation à l'Etat, incite les entreprises à pratiquer l'égalité et donne plus de moyens financiers au Bureau de promotion de l'égalité entre femmes et hommes. "Il s'agit de renforcer ce qui existe déjà", a relevé la députée écologiste Delphine Klopfenstein Broggini.

Tous ces textes seront cosignés par l'ensemble de la gauche. Mais les partis de l'Alternative invitent aussi ceux de droite à les soutenir. "La question dépasse les clivages politiques", a souligné la socialiste Amanda Gavilanes. Reste qu'à ses yeux, l'égalité n'aura de chances de se concrétiser que si une majorité de gauche emporte les élections d'avril.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.