Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La gardienne et le détenu s'étaient enfuis de la prison de Limmattal (ZH) le 9 février (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La geôlière, qui s'était enfuie avec un détenu de la prison de Limmattal (ZH) en février puis avait été arrêtée en Italie, est à nouveau libre. La Cour suprême zurichoise a pris la décision de la libérer de préventive, estimant qu'il n'y avait pas de risque d'évasion.

La gardienne n'a pas de passé judiciaire ce qui devrait lui permettre de n'écoper que d'une peine avec sursis, a indiqué un représentant de la Cour suprême à des journalistes, dont l'ats. C'est pourquoi l'instance a estimé qu'il n'était pas indiqué de la maintenir en détention.

La femme de 32 ans, libérée vendredi, avait été retrouvée avec son amant dans le nord de l'Italie fin mars. Elle avait été remise aux autorités suisses mi-avril.

Pendant sa cavale, la gardienne de prison avait envoyé une vidéo à sa famille pour s'excuser et expliquer que le détenu était "l'homme de sa vie". Le ressortissant syrien de 27 ans avait été condamné à quatre ans de prison pour viol. Il se trouve encore en Italie dans l'attente de son extradition.

ATS