Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Athènes - Le Conseil central d'archéologie, KAS, gardien du patrimoine grec antique, a donné son feu vert à un réaménagement du site de Delphes, en Grèce centrale. Il s'agit de le rendre plus accessible et lisible aux visiteurs, a indiqué vendredi l'agence de presse grecque Ana.
L'étude approuvée par le KAS lors d'une réunion tard jeudi prévoit le tracé de nouveaux sentiers sur les flancs escarpés où s'étage le site au pied du Mont Parnasse, et l'installation de panneaux informatifs décryptant la pléthore de ruines de monuments, a précisé l'Ana.
Un accès doit être aussi aménagé pour les personnes handicapées, tandis que la clôture grillagée du site, qui s'étend sur 20 hectares, doit être achevée pour empêcher chèvres et moutons de brouter entre les ruines. La consolidation des parois rocheuses dominant le site doit également poursuivie pour prévenir les éboulements.
Les archéologues envisagent aussi d'installer face au temple d'Apollon une copie du monument en bronze, dit colonne serpentine, qui y avait été élevée pour célébrer la victoire grecque de Platée (479 avant JC) face aux Perses. L'original se dresse dans l'ex-capitale byzantine (aujourd'hui Istanbul), où il avait été transféré au début de l'empire romain d'Orient.
Les autorités grecques entendent financer le projet, d'un coût de 800.000 euros, dans le cadre des subventions européennes au pays, a précisé l'Ana.
Parmi les sites les plus visités de Grèce, Delphes, dédié à Apollon, était l'un des principaux sanctuaires du monde grec antique. Il accueillait l'oracle de la Pythie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS