Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Grèce a publié jeudi un appel à candidatures pour la vente de ses anciennes installations olympiques et d'un ancien aéroport en zone côtière au sud d'Athènes. Cette vaste opération immobilière de prestige entre dans le plan de privatisations du pays surendetté.

Situé à huit kilomètres au sud d'Athènes, le site s'étend sur 620 hectares et comporte un accès à la mer et une ligne côtière de quelque 3,5 kilomètres. La Grèce y avait basé bon nombre de ses installations olympiques pour les JO de 2004 sur le site de l'ancien aéroport de la ville.

La plupart des constructions, dont les installations olympiques construites à grand frais et jamais réellement exploitées depuis, pourront être démolies pour être remplacées par des programmes résidentiels ou touristiques, des parcs d'activité tertiaire ou commerciale, indique l'appel à candidatures.

La Grèce s'est engagée auprès de ses créanciers à réaliser 50 milliards d'euros d'ici 2015 en privatisations ou exploitation commerciale de son domaine public, afin de résorber une petite partie de son énorme dette, qui pèse actuellement plus de 160% de son PIB.

ATS