Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La nouvelle coalition gouvernementale grecque cherchera à freiner les licenciements. Elle veut aussi prolonger de deux ans la période d'application du plan de redressement imposé au pays. Le nouveau Premier ministre Antonis Samaras a en outre été opéré avec succès.

Le document publié par le gouvernement de coalition grec dirigé par M. Samaras a promis de "réviser" le plan de sauvetage de la Grèce avec une "extension de la période d'ajustement budgétaire d'au moins deux ans", jusqu'en 2016.

Le but serait d'atteindre les objectifs budgétaires "sans réductions supplémentaires des salaires, des retraites et de l'investissement public", indique le texte. Celui-ci annonce aussi un gel des licenciements dans la fonction publique et un coup de pouce aux allocations chômage.

"L'objectif est d'éviter les licenciements des personnels permanents, mais aussi d'économiser un montant non négligeable en coûts non salariaux de fonctionnement et d'avoir moins de bureaucratie", ajoute le document.

Opération réussie

Par ailleurs, M. Samaras a subi avec succès samedi une opération au laser sur un de ses yeux affecté par un décollement de rétine, a indiqué samedi la télévision publique grecque. Cette intervention a retardé des travaux parlementaires urgents en ces temps de crise.

M. Samaras, âgé de 61 ans, devrait sortir de l'hôpital dimanche et s'est bien rétabli de l'anesthésie, a précisé à la chaîne le porte-parole du gouvernement Simos Kedikoglou. Le Premier ministre avait dû annuler un discours qu'il devait prononcer la veille devant des députés. La date à laquelle doit se réunir le nouveau Parlement n'a pas encore été fixée.

ATS