Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Environ la moitié des vols long-courrier de la compagnie aérienne Lufthansa étaient annulés mardi, du fait d'une grève des pilotes du groupe. Le mouvement doit se poursuivre mercredi. Mais l'entreprise allemande essaie de le contrer.

Le syndicat des pilotes Cockpit, en conflit avec la direction depuis 18 mois essentiellement sur des questions de conditions de fin de carrière, a appelé lundi à ce treizième mouvement de grève depuis avril 2014. Il conduisait mardi à l'annulation de 84 liaisons, soit la moitié des 170 vols intercontinentaux prévus sur la journée, sur 1500 vols en tout.

Cockpit a annoncé lundi soir une prolongation de la grève à la journée de mercredi, sur les vols court et moyen-courrier au départ de l'Allemagne.

Plusieurs liaisons avec la Suisse vont être également affectées. Au total, sept connexions entre Munich ou Francfort et Zurich, une avec Bâle et cinq avec Genève sont concernées.

Trajets au départ de l'Allemagne

Lufthansa essaie d'empêcher la grève de mercredi, avec une procédure en référé. Le groupe attaque la légalité du mouvement des pilotes. Un tribunal de Francfort (ouest du pays) doit se pencher sur le cas.

Parallèlement Lufthansa a annoncé qu'elle réclamait 60 millions d'euros (65,6 millions de francs) de dommages et intérêts à Cockpit au titre de la première grève de la série en avril 2014. Le mouvement avait eu lieu alors que l'accord salarial des pilotes était encore en vigueur.

Les derniers arrêts de travail remontent à mars dernier. Après le crash d'un avion de Germanwings, compagnie du groupe Lufthansa, dans les Alpes françaises fin mars, Cockpit avait suspendu ses grèves, et les négociations avec la direction avaient repris ces derniers mois, sans résultat.

Lufthansa, premier groupe aérien d'Europe, chapeaute les compagnies Lufthansa, Germanwings, Swiss et Austrian. Seule Lufthansa elle-même est concernée par l'appel à la grève de cette semaine, par le passé Germanwings a aussi été touchée.

ATS