Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Certains grêlons atteignaient la taille d'une balle de golf (archives).

KEYSTONE/APA/APA/GEORG HOCHMUTH

(sda-ats)

Les violents épisodes de grêle du week-end dernier ont causé des dommages aux cultures agricoles estimés pour l'heure à quelque 2,5 millions de francs. L'assurance Suisse Grêle s'attend à recevoir environ 600 déclarations.

En Suisse romande, le Nord vaudois, la Broye, le Gros-de-Vaud, les districts fribourgeois de la Sarine et de la Singine, ainsi que le canton du Jura ont été les plus touchés. Suisse Grêle a également reçu des annonces de cantons alémaniques, en particulier de Berne, Zurich et Schwyz, a indiqué l'établissement d'assurance lundi dans un communiqué.

Les cultures touchées sont avant tout les céréales, le maïs, les pommes de terre et les betteraves sucrières. Vendredi, samedi et jusque dans la nuit de samedi à dimanche, les régions citées ont été la cible de forts orages de grêle, voire d'ouragan, relève Suisse Grêle. La région de Lucerne était sous l'eau et SRF Meteo a dénombré quelque 25'000 éclairs dans le ciel helvétique.

Cet épisode de grêle est au moins le troisième d'envergure à frapper la Suisse cet été. Le précédent, il y a deux semaines à peine, avait coûté près de 4 millions de francs à Suisse Grêle qui avait reçu quelque 800 annonces de dégâts aux cultures. Le Nord vaudois déjà, mais aussi le Seeland bernois et la région s’étendant entre Niederbipp (BE) et Lenzburg (AG) avaient été les plus touchées.

Immobilier plus coûteux

Au-delà des dommages agricoles, les dégâts subis par les bâtiments laissent apparaître des chiffres bien plus conséquents. Ainsi les orages d'il y a quinze jours ont provoqué des coûts de près de 85 millions de francs à charge de l'assurance immobilière argovienne qui a reçu plus de 4000 avis.

Et le 1er juin, c'est la région de Thoune (BE) qui a été le théâtre de chutes de grêle. L'assurance des bâtiments de Berne estimait alors les dégâts à 15 millions de francs. Il s'agit d'une des plus grandes sommes de ces dernières années.

ATS