Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La gravitation au coeur du 18e colloque Wright à Genève

Pour la troisième fois, comme ici en 2016, un spectacle son et lumière illuminera pendant vingt minutes la façade d'Uni Bastions à Genève dans le cadre du 18e colloque Wright pour la science (archives).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Le 18e colloque Wright pour la science, du 5 au 9 novembre à Genève, s'intéresse à la gravitation. Entre trous noirs et ondes gravitationnelles, cette attraction universelle sera déclinée tous les soirs par des spécialistes lors de conférences gratuites.

Une pomme tombe d'un arbre et Isaac Newton expose pour la première fois, en 1687, la loi de la gravitation, rappelle l'Université de Genève. Cette force ne se limite pas à l'attraction terrestre, mais elle s'applique au mouvement des astres de l'Univers. Aucun théoricien n'est toutefois parvenu, jusqu'à présent, à démontrer ses liens avec les autres forces de la nature.

Thibault Damour, professeur à l'Institut des hautes études scientifiques en France, ouvrira le colloque avec une conférence intitulée "Les ondes gravitationnelles et les trous noirs binaires". Il reviendra sur la folle histoire des ondes gravitationnelles, prédites par la théorie de la relativité d'Albert Einstein en 1916, mais dont l'existence n'a été confirmée que cent ans plus tard.

Le lendemain, Andrea Accomazzo, de l'Agence spatiale européenne, présentera la mission Rosetta, dont l'objectif était d'envoyer une sonde près de la comète Tchouri, à 6 milliards et demi de kilomètres de la terre. Le mercredi, Claudia de Rham, professeure à l'Imperial College de Londres, parlera de l'énergie sombre, qui joue un rôle dans l'extension de l'Univers.

Son et lumière

Le 8 novembre, la professeure à l'Université de Louisiane Gabriela Gonzalez reviendra sur la naissance des ondes gravitationnelles. La clôture du colloque, le vendredi, reviendra à Andrew Strominger, professeur à l'Université de Harvard. Il présentera les dernières recherches sur les "horizons", soit les bords de l'Univers visible découverts il y a près de cinquante ans par Stephen Hawking.

Pour la troisième fois, un spectacle son et lumière complétera le colloque. Illustrant la gravité, il illuminera pendant vingt minutes la façade d'Uni Bastions. Dès le 29 octobre et jusqu'au 21 novembre, trois représentations par soirée proposeront un voyage au coeur de l'infiniment petit et de l'infiniment grand.

Le colloque Wright a lieu tous les deux ans à Genève. Fondé en 1984 par le docteur et homme d'affaires d'origine américaine Dudley Wright, il a pour objectif de rendre les plus récents progrès de la science accessibles au grand public. Il vise aussi à encourager les jeunes à embrasser une carrière scientifique.

www.colloque.ch

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.