La propagation de la grippe en Suisse est actuellement largement répandue. D'après les dernières informations publiées mercredi par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), elle progresse dans toutes les régions. Les hôpitaux tournent à plein régime.

La semaine dernière, 146 médecins du système de surveillance Sentinella ont rapporté 40,3 cas d'affections grippales pour 1000 consultations, contre 31,1 cas la semaine précédente. Extrapolé à l'ensemble de la population, ce taux correspond à une incidence de 310 consultations dues à une affection grippale pour 100'000 habitants.

Le seuil épidémique saisonnier de 68 cas pour 100'000 habitants a été dépassé durant la deuxième semaine de janvier. Depuis lors, la grippe ne cesse de s'étendre. L'épidémie atteindra bientôt les pics des deux dernières années.

Ainsi l'incidence était à la hausse dans quasi tous les cantons. Seule la région regroupant ceux de Berne, du Jura et de Fribourg reste stable. Toutes les classes d'âge sont touchées. L'incidence était la plus élevée chez les enfants de moins de 4 ans.

Pic de fréquentation

De nombreux hôpitaux font face à une occupation maximale de leurs infrastructures. "Sur le front de la grippe, nous avons procédé à l'isolement de deux unités sur le site de la résidence la Promenade" à Delémont, indique par exemple l'Hôpital du Jura dans un communiqué.

Même constat du côté des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), qui relèvent dans un communiqué une hausse de 10 à 20% pour les adultes des entrées aux urgences par rapport à un mois de février normal. Pour les enfants, ce chiffre monte même à environ 20-25%. Des unités ont notamment dû être rouvertes.

A l'origine de ce pic, la vague de grippe très virulente, mais aussi de nombreux virus respiratoires, affectant particulièrement les enfants et les personnes âgées. Outre les urgences, les services d'hospitalisation sont aussi fortement sollicités, notamment en raison de complications.

Le directeur adjoint des soins du CHUV Patrick Genoud note lui aussi d'importantes arrivées liées à la grippe, en conjonction avec d'autres facteurs. "Si nous ne sommes pas dépassés, nous tournons toutefois à pleine capacité", explique-t-il à Keystone-ATS. Selon lui, le principal défi consiste à pouvoir isoler les personnes grippées.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.