Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les tensions entre les Etats-Unis et d'autres pays pourraient affecter la croissance du commerce mondial (archives).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

La croissance solide du commerce mondial devrait se poursuivre au deuxième trimestre mais à un rythme moins élevé. Le recul de l'indice de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) publié jeudi à Genève pourrait être lié à la montée des tensions protectionnistes.

Le chiffre de l'Indicateur des perspectives du commerce mondial (WTOI) s'établit toujours au-dessus de l'indice 100 à moyen terme, à 101,8, mais en léger recul face au 102,3 de février dernier. Ces données sont en ligne avec les prévisions du commerce mondial pour 2018 et 2019 annoncées il y a un mois par l'organisation. Pour 2018, la croissance devrait reculer de 0,3 point de pourcentage.

Parmi les branches symptomatiques des tensions commerciales entre les Etats-Unis et d'autres acteurs, les commandes à l'exportation figurent sous l'indice 100 du WTOI. Et le fret aérien, certes à 102,5, est également à la baisse.

Le trafic de conteneurs reste élevé mais laisse penser qu'une stagnation pourrait être observée. La production et les ventes d'automobiles et le commerce des matières premières agricoles constituent les deux secteurs les plus inférieurs à la tendance moyenne. En revanche, les composants électroniques sont à nouveau au-dessus de 100. Leurs ventes sont en nette augmentation.

De nombreuses tensions sont observées à l'OMC entre les Etats-Unis et la Chine après l'annonce du président américain Donald Trump de hausses de tarifs sur certains matériaux. La Suisse avait elle dénoncé une discrimination américaine lors d'une récente réunion. Des dizaines d'autres pays ont également ciblé les Etats-Unis.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS