Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Fabian Cancellara a décroché son dixième titre de champion de Suisse du contre-la-montre. Mais la course de Martigny a également été marquée par la grave chute de Stefan Küng, évacué à l'hôpital.

Cancellara a devancé de 1'20'' Reto Hollenstein (IAM) et le Vaudois Théry Schir, un spécialiste de la piste, qui s'alignait lui dans la catégorie élite nationale, qu'il a remportée.

Pour son dernier chrono national, Cancellara a abordé l'épreuve avec tout le sérieux nécessaire même si finalement, il n'y a eu que quatre classés dans la catégorie élite internationale.

"Je voulais savoir où j'en étais après le Tour de Suisse. Un contre-la-montre, c'est toujours dur, qu'importe qui vous battez", relevait Cancellara. Sacré pour la première fois en 2002 chez les pros, il est encore le meilleur quatorze ans plus tard.

Les circonstances ont été favorables au Bernois. Les forfaits se sont multipliés avec le dernier en date, celui de Silvan Dillier, le tenant du titre. Alors que le duel entre Cancellara et Küng promettait beaucoup, la partie a tourné court. Küng a chuté lourdement dans la descente de Charrat alors qu'au premier temps intermédiaire, il avait concédé 7'' à Cancellara.

"Je l'ai vu par terre, c'était un spectacle choquant. Il l'était encore plus quand je suis passé devant lui dans la deuxième boucle et que les secouristes s'affairaient toujours autour de lui", racontait Cancellara, qui a dû se reconcentrer sur sa propre course pour ne pas se retrouver lui-même en danger.

La chute du Thugovien et ses conséquences pourraient handicaper la sélection suisse aux Jeux olympiques. Küng est un des fers de lance de la poursuite par équipes où les Suisses visent la médaille. Le puissant rouleur de la BMC a été emmené à l'hôpital de Martigny. Une heure après la course, aucune nouvelle n'avait été donnée sur son état de santé.

ATS