Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Vienne - La Libanaise May Chidiac a été nommée 54e "héroïne de la liberté de la presse dans le monde" par l'Institut international de la presse (IPI). Cette journaliste politique avait été grièvement blessée dans un attentat dirigé contre elle en 2005.
"Le refus, en tant que journaliste, de May Chidiac de plier face à la menace de la violence lui a presque coûté la vie mais lui a valu l'admiration dans le monde entier pour son courage et sa ténacité", selon le directeur de l'institut David Dadge.
"Je ne regretterai jamais de dire ce que je pense. Je dois être la voix de ceux qui ne sont plus là. C'est désormais ma mission", a réagi la journaliste après avoir appris sa nomination.
Mme Chidiac est une animatrice respectée de la chaîne privée de télévision "LBC", ouvertement critique envers la tutelle syrienne sur le Liban. Elle avait été gravement blessée dans l'explosion de sa voiture en septembre 2005 et a dû être amputée d'une main et d'une jambe.
May Chidiac avait repris en juillet 2006 l'animation de son émission politique "En toute audace", avant de démissionner début 2009.
L'IPI a nommé trois autres journalistes "héros de la liberté de la presse dans le monde", tous assassinés pour leurs activités journalistiques et décorés à titre posthume: le Turc d'origine arménienne Hrant Dink, la Russe Anna Politkovskaïa et le Sri-lankais Lasantha Wickrematunge.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS