Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La cour d'appel de Francfort, en Allemagne, s'est prononcée pour l'extradition vers le Costa Rica du militant écologiste en fuite Paul Watson. Ce dernier est accusé d'avoir mis en danger l'équipage d'un bateau lors d'une opération contre la chasse aux requins.

Arrêté en mai à Francfort, Paul Watson avait été remis en liberté contre une caution de 250'000 euros. Or depuis le 22 juillet, il ne s'est plus présenté aux contrôles quotidiens auxquels il était soumis et son mandataire a indiqué qu'il avait quitté l'Allemagne pour une destination inconnue, a ajouté la cour dans un communiqué.

Le Canadien avait été arrêté en vertu d'une demande d'extradition du Costa Rica, qui l'accuse d'avoir mis en danger un équipage costaricien lors d'une opération contre la chasse aux requins en 2002.

Réputé pour ses coups de force contre les chalutiers, M. Watson est le fondateur de l'organisation non gouvernementale Sea Shepherd ("Berger de la mer"), qui se consacre à la protection des océans. Il l'a créée en 1977 après une rupture avec Greenpeace.

Contesté pour ses méthodes dures, Paul Watson que les membres de l'ONG appellent affectueusement le "Capitaine" avait déclaré en 2010 n'avoir de comptes à rendre qu'aux baleines ou aux phoques.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS