Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Ministère public genevois a délivré 31 ordonnances pénales pour rixe contre des détenus qui avaient été impliqués dans des émeutes à la prison de Champ-Dollon, il y a un an. Les détenus ont pour la plupart été condamnés à des peines de prison de 3 mois ferme.

Ces ordonnances pénales peuvent faire l'objet d'une opposition, qui conduirait à un procès devant le Tribunal de police, a rappelé vendredi le porte-parole du pouvoir judiciaire Henri Della Casa, confirmant une information de la "Tribune de Genève".

Les heurts qui se sont déroulés à Champ-Dollon il y a un an avaient été particulièrement sérieux. Huit gardiens et 26 prisonniers avaient été blessés. Le conflit a mis aux prises des détenus maghrébins à des détenus originaires des Balkans.

Le Ministère public avait ouvert des procédures d'office dès le début des événements, a noté M.Della Casa. La prison avait aussi pris des mesures après la série de rixes, qui avait vu les prisonniers s'affronter avec des couteaux et des armes artisanales.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS