Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - La justice genevoise a accepté une demande d'entraide judiciaire formulée par le Parquet de Nanterre dans le cadre de ses investigations dans l'affaire Bettencourt. Le dossier a été confié au juge d'instruction Jean-Bernard Schmid.
Le juge magistrat genevois a confirmé mardi à l'ATS l'information révélée par "Le Matin". M.Schmid va ainsi mener des perquisitions, saisir des documents et auditionner des témoins pour le compte de Philippe Courroye, le procureur de Nanterre qui pilote les enquêtes dans l'affaire Bettencourt.
Le juge d'instruction n'a pas voulu révéler les motifs de la demande d'entraide judiciaire, estimant que c'était au Parquet de Nanterre de s'exprimer sur le sujet. "Je n'ai pas prononcé d'inculpation et je n'ai arrêté personne", a juste relevé le magistrat.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS