Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La justice militaire a ouvert une procédure pénale contre un Suisse qui aurait combattu en Syrie le régime d'Assad et l'Etat islamique. L'homme a été arrêté, interrogé puis relâché. Il risque jusqu'à trois ans de prison.

La détention provisoire n'a pas été requise. Le porte-parole de la justice militaire, Tobias Kühne, a confirmé mercredi une information relayée par la télévision tessinoise RSI.

Ce Suisse est accusé d'être entré dans un service militaire étranger. En cas de condamnation, il risque une peine pécuniaire ou une privation de liberté allant jusqu'à 3 ans. Il s'agirait actuellement de la seule procédure de ce genre, mais le porte-parole n'a pas souhaité donner plus de détails.

Selon plusieurs médias toutefois, l'homme est un ancien sous-officier de l'armée suisse qui a grandi au Tessin et qui a des racines syriennes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS