Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Cour d'appel du Tribunal cantonal vaudois a confirmé la peine de deux ans, dont neuf mois ferme, infligée à un médecin abuseur. Entre 1995 et 2007, le généraliste avait commis des attouchements sur deux patientes qui avaient été violées dans leur enfance.

La Cour d'appel a confirmé son jugement de 2011 et a retenu la contrainte sexuelle, a expliqué jeudi à l'ats le procureur Bertrand Bühler. Elle a également maintenu une interdiction de pratiquer tout traitement psycho-thérapeutique durant cinq ans.

Ce verdict correspond au réquisitoire du Ministère public, qui avait demandé une condamnation pour contrainte sexuelle. La défense, pour sa part, avait nié toute intention du médecin de satisfaire un besoin sexuel, expliquant que ce dernier avait tenté "d'extirper le mal" du corps des patientes.

Pour l'heure, seul le dispositif du jugement est connu. Les considérants, qui expliquent les motivations de la Cour, seront envoyés ultérieurement aux parties.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS