Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Ministère public zurichois a ouvert une procédure pénale contre l'hebdomadaire alémanique "Weltwoche". Elle porte sur la photo de couverture controversée parue en avril, montrant un petit garçon rom visant le lecteur avec un pistolet.

L'image portait le titre: "Les Roms arrivent: expéditions criminelles à travers la Suisse". Elle illustrait un article sur les activités criminelles des Roms. La photo avait toutefois été prise dans un tout autre contexte, comme il est apparu plus tard, et l'arme était un jouet.

Une pluie de critiques avait suivi la publication, jugée raciste. Plusieurs plaintes avaient été déposées. Le Ministère public zurichois a maintenant ouvert une procédure, a annoncé la "Sonntags-Zeitung".

Le rédacteur en chef se défend

Le rédacteur en chef de la "Weltwoche" Roger Köppel se défend catégoriquement contre ces accusations, a-t-il répété dimanche à l'ats. Il y voit "clairement une tentative politique de museler le travail de recherche critique de la 'Weltwoche'". Les accusations de racisme ne sont pas admissibles à ses yeux.

Roger Köppel invoque la liberté de la presse: il doit être permis de faire des recherches sur des évolutions problématiques et de les publier. L'article en soi n'a pas été critiqué, rappelle-t-il, et la photo en Une l'illustrait de manière précise: elle symbolise la déchéance combinée à l'abus d'enfants à des fins criminelles.

ATS