Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'écrivain américain de science-fiction Ray Bradbury est décédé mardi soir à Los Angeles à l'âge de 91 ans, a annoncé sa famille mercredi. Il est l'auteur des "Chroniques martiennes" et de "Fahrenheit 451".

"Le monde a perdu l'un des plus grands écrivains que j'ai connus, et un des hommes les plus chers à mon coeur. Repose en paix Ray Bradbury", a déclaré sur son compte Twitter Danny Karapetian, petit-fils de la légende de la science-fiction. Son oeuvre révélait un auteur inquiet de la survie spirituelle de l'humanité face au matérialisme de la société.

Adapté au cinéma en 1966 par François Truffaut, "Fahrenheit 451" (1953), inspiré par les autodafés nazis de livres écrits par des juifs, évoquait les dangers de la censure et du contrôle des idées dans un monde totalitaire.

Auteur prolifique (cinq cents nouvelles, une trentaine de romans, des contes, des poèmes), on lui doit aussi de nombreuses pièces de théâtre et des scénarios pour le cinéma, comme "Moby Dick" (1956) pour John Huston, mais aussi pour la télévision, notamment "La 4e dimension" et des épisodes de "Alfred Hitchcock présente".

Découvre sa passion avec Edgar Poe

Né le 22 août 1920 à Waukegan (Illinois, nord des Etats-Unis), Raymond Douglas Bradbury découvre la littérature à l'âge de 7 ans avec Edgar Poe.

Fils d'un père technicien et d'une mère d'origine suédoise, il a 14 ans lorsque ses parents s'installent à Los Angeles. Il a 17 ans lorsque sa nouvelle "Script" est publiée dans une revue de science-fiction.

"La chose la plus amusante dans ma vie, c'était de me réveiller chaque matin et de courir jusqu'à la machine à écrire, parce que j'avais eu une nouvelle idée", relatait-il en 2000.

ATS