Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La présidente de la Confédération a lundi rendu une visite de courtoisie au roi Willem-Alexander des Pays-Bas. Elle s'est ensuite entretenue avec le Premier ministre, Mark Rutte, lors de sa visite de travail à La Haye.

La présidence du Conseil de l’Union européenne (UE), qui sera assumée par les Pays-Bas pendant le premier semestre 2016, a été au centre de la discussion que la présidente de la Confédération a eue avec Mark Rutte. Leurs entretiens ont également porté sur la politique européenne, la politique en matière d’asile et la lutte contre le terrorisme, selon un communiqué du Département fédéral de justice et police (DFJP).

Mme Sommaruga a informé le Premier ministre de l’avancement des consultations entre la Suisse et la Commission européenne sur la question de la libre circulation des personnes. Elle a évoqué l’objectif du Conseil fédéral à l’issue du scrutin du 9 février 2014.

Le but est, a-t-elle expliqué, de "trouver une solution avec l’UE pour l’accord sur la libre circulation des personnes qui permette à la Suisse de gérer l’immigration de manière autonome." Simultanément, a-t-elle ajouté, l’approche bilatérale doit être renforcée et renouvelée.

Modèle néerlandais

La politique européenne en matière de migration et d’asile a également été au coeur des entretiens. Mme Sommaruga et M. Rutte ont souligné l’importance d’une politique solidaire et concertée au niveau européen. Ils ont tous deux reconnu la nécessité de mettre en œuvre rapidement les programmes déjà établis par l’UE concernant la relocalisation de 160'000 personnes à protéger.

La restructuration du domaine de l’asile votée par les Chambres fédérales en septembre 2015 est inspirée du modèle néerlandais, avec ses procédures accélérées.

Coopération et lutte contre le terrorisme

Les deux parties ont de plus souligné l’importance de la coopération internationale dans le domaine de la lutte contre le terrorisme. Elles sont d'avis que les attentats de Paris appellent une réponse commune. Les États doivent s’échanger rapidement les informations dont ils disposent et coopérer étroitement.

Avant sa rencontre avec M. Rutte, la présidente de la Confédération avait également rencontré le roi Willem-Alexander, dans le cadre d’une visite de courtoisie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS