Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plus de la moitié de la ligne du Schöllenen est constituée de tunnels ou de galeries de protection (archives).

KEYSTONE/PHOTOPRESS-ARCHIV/SCHMIDLI

(sda-ats)

Il doit son existence au premier tunnel ferroviaire du Gothard, mais son futur pourrait être compromis par l'ouverture du tunnel de base. Le chemin de fer des Schöllenen, qui relie Göschenen à Andermatt, dans le canton d'Uri, fête ses 100 ans mercredi.

La ligne ferroviaire qui traverse les gorges des Schöllenen ne mesure que 3,8 kilomètres, mais n'en est pas moins impressionnante. Elle présente des pentes pouvant atteindre 179%, soit les plus raides des 144 kilomètres de réseau de la compagnie Matterhorn Gotthard Bahn (MGBahn), dont elle fait aujourd'hui partie.

Le tracé est équipé à 67% d'une crémaillère et constitué à 57% de tunnels et galeries protectrices. Ses convois franchissent quatre ponts, dont le fameux pont du Diable.

L'idée d'une ligne entre Göschenen et Andermatt remonte à l'ouverture du premier tunnel du Gothard, entre Göschenen et Airolo, en 1882. Andermatt s'est soudain retrouvé en retrait de l'important axe nord-sud.

Parallèlement, les Alpes de Suisse centrale sont devenues plus accessibles aux touristes. La construction de grands hôtels a alors commencé à Andermatt.

Bâtons dans les roues

Mais les oppositions des protecteurs de la nature et du patrimoine ont mis des bâtons dans les roues du projet. Le chantier n'a démarré qu'en 1913 et s'est retrouvé peu après à nouveau freiné par la Première Guerre mondiale, à cause de la mobilisation des ouvriers italiens.

C'est finalement le 12 juillet 1917 que le premier train a circulé sur la nouvelle ligne. Le chemin de fer à l'histoire remplie de turbulences transporte aujourd'hui environ 400'000 passagers par année.

Göschenen à l'écart

Malgré l'essor que connaît actuellement Andermatt avec la construction d'un gigantesque complexe hôtelier, l'avenir de la ligne des Schöllenen est loin d'être assuré. En effet, avec l'ouverture du tunnel de base du Gothard, Göschenen n'est plus aussi bien relié avec les centres et la plaine par voie ferroviaire.

La fréquentation a légèrement reculé ces derniers temps, confirme le directeur de MGBahn Fernando Lehner. La tendance va se poursuivre s'il n'y a pas de meilleur raccordement à Göschenen, selon lui.

Les CFF et la compagnie Südostbahn (SOB) ont annoncé vendredi dernier que la ligne panoramique du Gothard serait à nouveau desservie par des liaisons grandes lignes au départ de Bâle et Zurich en direction du Tessin avec arrêt à Göschenen à partir de 2020.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS