Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une réunion extraordinaire des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe sur la Syrie aura lieu mercredi à Rabat. L'opposition a salué comme "un pas" vers la démocratie la décision de l'organisation la veille de suspendre la participation de la Syrie, alors que les pro-al-Assad ont attaqué des ambassades.

"Nous avons décidé d'une réunion des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe le 16 novembre à Rabat sur la Syrie en marge du Forum Turquie-pays arabes", qui a lieu dans la capitale marocaine, a dit le porte-parole du ministère algérien des Affaires étrangères, Amar Belani.

Citant une source autorisée, la télévision syrienne a indiqué auparavant que l'objectif d'un sommet arabe souhaité par le gouvernement syrien serait d'évoquer les "répercussions négatives sur la situation arabe" des troubles en Syrie.

Damas a aussi invité dans un communiqué officiel les pays arabes à envoyer des ministres pour s'enquérir de la situation sur le terrain et superviser l'application du plan de sortie de crise proposé par la Ligue arabe.

Ambassades attaquées

Dimanche matin, des dizaines de milliers de manifestants se sont rassemblés dans le centre de Damas pour dénoncer la décision arabe, aux cris de "le peuple veut Bachar al-Assad".

Dans la nuit de samedi à dimanche, des centaines de partisans du régime ont attaqué les ambassades de l'Arabie saoudite, du Qatar et de la Turquie à Damas, ainsi que des missions diplomatiques françaises à Lattaquié (nord-ouest) et Alep (nord), entraînant des protestations de ces quatre pays.

La Turquie a décidé d'évacuer les familles de ses diplomates et ses personnels non-essentiels.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), des militants pro-démocratie ont tenté d'organiser des contre-manifestations, mais ils ont essuyé les tirs de la sécurité, qui ont fait au moins huit tués à Hama (centre) et un autre à Deir Ezzor (est).

ATS