Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La lumière bleue a une action antibactérienne et stimule les cellules de la peau.

CSEM

(sda-ats)

La lumière bleue peut améliorer et accélérer le processus de cicatrisation. Dans le cadre du projet européen MEDILIGHT, le CSEM à Neuchâtel a développé avec six partenaires un dispositif portable de traitement des plaies chroniques.

Difficiles à traiter, les plaies chroniques ne suivent ni le processus ni la durée classique de cicatrisation. Elles constituent un lourd fardeau sociétal et économique a indiqué le Centre suisse d'électronique et de microtechnique (CSEM) dans un communiqué.

Les propriétés antimicrobiennes et anti-inflammatoires de la lumière bleue au début du processus de cicatrisation étaient déjà connues. Contrairement à la lumière UV, elle ne détruit pas les tissus. Il n’y avait toutefois pas de preuves réelles des effets bénéfiques de son irradiation dans les étapes ultérieures de cicatrisation.

Les partenaires du projet MEDILIGHT ont voulu tester le potentiel de ce type de lumière pour un traitement complet des plaies chroniques. Cette collaboration a permis de démontrer que la lumière bleue offrait bien plus qu’un simple effet antibactérien.

Son action antiproliférative a été clairement prouvée au tout début du processus de cicatrisation. Le consortium a également démontré pour la première fois qu’elle pouvait activer des cellules cutanées essentielles, comme les kératinocytes et les fibroblastes, grâce à une quantité de lumière appropriée, et ainsi, accélérer le processus final de cicatrisation.

Pied diabétique

Le prototype développé montre qu’intégrée dans un système portatif intelligent, la lumière bleue pourrait être une solution pour le traitement des plaies chroniques, comme les ulcères du pied diabétique, selon le communiqué.

Le système se compose de deux éléments. D’une part, un pansement à usage unique avec un système de LED fin et flexible apporte la lumière optimale pour la plaie. Il contrôle sa température ainsi que l’oxygénation du sang. D’autre part, un module électronique miniature non jetable garantit le contrôle, le relevé de données, et la communication sans fil.

Deux brevets ont d'ores et déjà été déposés. Ces travaux ouvrent également la voie à d’autres applications, telles que la désinfection d’instruments médicaux et d’environnements opératoires. MEDILIGHT est un groupement européen de sept partenaires au sein du programme Horizon 2020. Au bénéfice d'une contribution de l’Union Européenne de 3,7 millions de francs, il a débuté en février 2015 et se termine fin juillet 2018.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS