Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La femme, accusée d'avoir tué ses deux enfants le Jour de l'an à Flaach (ZH), est morte. Elle a été retrouvée sans vie vendredi dans une prison de Zurich, a indiqué la Direction cantonale de la justice et de l'intérieur. Le suicide semblerait être la cause du décès.

La femme a été retrouvée vers midi, précisent les autorités dans un communiqué. Le ministère public de Zurich Limmat a ouvert une enquête et demandé une autopsie. Une procédure qui est habituelle dans ce genre de cas. En raison de la procédure en cours aucune autre indication ne pourra être donnée, avertit le texte.

Le garçonnet de cinq ans et sa petite soeur de deux ans avaient été étouffés le 1er janvier par leur mère âgée de 27 ans. Celle-ci avait ensuite informé elle-même la police. Le père se trouvait en prison au moment des faits.

Tragique point d'orgue

Ce double infanticide constitue le tragique point d'orgue d'un conflit opposant la famille à l'autorité cantonale de protection de l'enfant et de l'adulte (APEA). Cette dernière avait placé les deux enfants dans un home, suite à l'arrestation des parents, soupçonnés d'escroquerie.

L'APEA disposait en outre d'informations concernant des problèmes au sein de la famille. Les enfants ont pu retourner auprès de leur mère pendant les fêtes. Ils auraient dû retourner dans l'institution le 4 janvier. A la suite du drame de Flaach, l'APEA avait reçu de graves menaces par courriels et sur les médias sociaux, tandis que de nombreuses discussions avaient eu lieu du côté des politiques.

ATS