Toute l'actu en bref

La décision d'ouvrir le cinéma privé a été prise par Melania Trump, l'épouse du président Donald Trump. "La Maison Blanche appartient aux gens de ce pays", a expliqué la Première dame.

KEYSTONE/EPA/SHAWN THEW

(sda-ats)

Les visiteurs de la Maison Blanche pourront désormais visiter la salle de cinéma du président. Dwight Eisenhower aimait y regarder des westerns et Jimmy Carter y a programmé "Les hommes du président".

La décision d'ouvrir le cinéma privé, bâti par Franklin Delano Roosevelt en 1942 là où se trouvait un vestiaire, a été prise par Melania Trump, l'épouse du président. "La Maison Blanche appartient aux gens de ce pays", a expliqué la Première dame.

"Tous ceux qui prennent le temps de visiter la Maison Blanche devraient avoir un accès le plus large possible à sa riche histoire et à ses merveilleuses traditions. J'espère que nos visiteurs profiteront pleinement de ce nouvel endroit".

Parmi les plus grands cinéphiles du Bureau ovale, Dwight Eisenhower était un fan de westerns et de Gary Cooper en particulier, Richard Nixon aimait les comédies musicales en noir et blanc comme "La Glorieuse parade" (1942). Jimmy Carter programmait deux ou trois séances par semaine et avait choisi comme premier film de sa présidence "Les hommes du président", l'histoire du scandale de Watergate qui a poussé Richard Nixon à la démission.

"Du silence et des ombres"

L'ancien acteur Ronald Reagan n'était pas un grand spectateur, mais il regardait ses propres films avec sa femme Nancy à l'occasion de son anniversaire, selon le site internet du musée de la Maison Blanche. Le républicain avait néanmoins remodelé la salle de projection pour y installer 51 sièges, sur plusieurs niveaux.

Les goûts de George W. Bush penchaient plutôt vers la saga comique Austin Powers, bien qu'il se soit aussi tourné, après les guerres qu'il a lancées en Afghanistan et en Irak, vers des films de guerre comme "La chute du faucon noir" ou "Nous étions soldats", sur la guerre du Vietnam.

Barack Obama a programmé "Du silence et des ombres" pour marquer le 50e anniversaire du film sur les tensions raciales dans le sud des États-Unis.

"Naissance d'une nation"

Quant au premier film montré dans cette salle sous la présidence de Donald Trump, il s'agissait du "monde de Dory", un film d'animation sur un petit poisson à la recherche de ses parents.

Le film a été programmé fin janvier au moment où des manifestations avaient éclaté à travers les États-Unis au sujet du décret migratoire de Donald Trump à l'encontre de sept pays musulmans.

La salle de cinéma est située dans l'aile est de la Maison Blanche, qui comprend également l'abri anti-atomique datant de la Seconde Guerre mondiale. Le premier film à avoir été projeté à la Maison Blanche fut en 1915 "Naissance d'une nation", qui traite de la guerre civile américaine mais est controversé pour sa glorification du Ku Klux Klan.

ATS

 Toute l'actu en bref