Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plus de la moitié (53%) des 260 accidents liés à des feux d'artifice se produisent autour du 1er Août. Leurs victimes sont des hommes dans 80% des cas. Si la plupart des accidents sont peu graves, un tiers d'entre eux entraînent des brûlures, aux mains surtout.

Et un quart provoquent des troubles auditifs. Entre 2009 et 2013, la Suva a enregistré environ 1300 accidents dus à des feux d'artifice, indique mardi la caisse nationale d'assurance. Deux d'entre eux étaient mortels. Dans cinq cas, les personnes touchées sont aujourd'hui invalides.

Nombre d'accidents stable

Dans environ 12% des accidents de feux d'artifice recensés par la Suva, les blessures sont superficielles. Pour 8%, il s'agit de plaies ouvertes.

Le nombre annuel d'accidents est resté stable ces dernières années. Les hommes, bien plus nombreux que les femmes à allumer des feux d'artifice, sont aussi bien plus souvent victimes d'accidents de ce type.

Recommandations

La Suva recommande de n'allumer que des fusées, volcans et feux de Bengale en vente dans les magasins. Il ne faut en outre pas les allumer en pleine foule, mais à une distance d'au moins 10 mètres d'autres personnes.

Lorsque le feu d'artifice ne se déclenche pas à l'allumage, il ne faut pas l'allumer une seconde fois, met en garde l'assureur accident. Il ne faut s'en approcher qu'après 10 minutes au moins.

ATS