Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les bovins, moutons et chèvres suisses n'auront probablement plus besoin d'être vaccinés contre la maladie de la langue bleue en 2011. L'avancée de cette affection a pu être stoppée en Suisse et dans l'Union européenne après trois ans de campagne de vaccination obligatoire.
L'organisation vétérinaire fédéral (OVF) mardi dans un communiqué. Dans les pays voisins, on ne compte plus que quelques cas isolés alors que plusieurs milliers de foyers étaient déclarés les années précédentes, souligne l'OVF. En 2010, la Suisse n'a pas relevé de nouvelles infections.
"Avec cette situation sanitaire favorable, une vaccination obligatoire pour 2011 est superflue", indique l'OVF, qui se réserve toutefois un délai de quelques mois avant de prendre une décision définitive.
La langue bleue de type 8 avait fait son apparition en Europe en 2006. Elle s'est répandue ensuite très rapidement pour atteindre la Suisse à la fin 2007. En accord avec les organisations agricoles, l'OVF avait lancé en 2008 un campagne de vaccination obligatoire des bovins, des moutons et des chèvres. L'opération a été répétée en 2009 et 2010.
Prudent, l'OVF n'exclut pas l'éclosion de nouveaux foyers de langue bleue dans les années à venir. Auquel cas, il sera peut-être nécessaire de mettre en place de nouvelles mesures de lutte ou de prévention. La maladie est inoffensive pour l'être humain.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS