Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sur les 201 riches étrangers qui bénéficiaient d'un forfait fiscal à Zurich, 97 ont quitté le canton après l'abolition de ce privilège par les citoyens zurichois. Deux autres sont décédés. Ces départs ont provoqué une baisse des recettes fiscales de 12,2 millions de francs par rapport à 2010.

Les 102 riches étrangers qui restent sont désormais imposés comme tous les citoyens. Ils payeront 13,8 millions de francs de plus que lorsqu'ils bénéficiaient d'un forfait, selon des chiffres provisoires présentés vendredi par le département des finances

Les forfaits fiscaux sont contestés dans plusieurs cantons. Zurich a été le premier à les abolir, suivi par Schaffhouse et Appenzell Rhodes-Extérieures. St-Gall, Thurgovie et Lucerne ont décidé de maintenir les forfaits, mais ont durci les conditions d'octroi.

ATS