Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La momie de Bâle est une ancêtre de Boris Johnson

L'identification de la momie bâloise a réservé quelques surprises aux chercheurs.

Musée d'Hitoire naturelle de Bâle

(sda-ats)

La momie la mieux conservée de Suisse, inhumée en 1787 à Bâle, a été identifiée. Il s'agit d'une fille de pasteur, morte à l'âge de 67 ans, descendante de l'imprimeur Johann Froben et ancêtre du ministre britannique des affaires étrangères Boris Johnson.

Les chercheurs planchaient depuis 2015 pour clarifier l'identité de la personne momifiée retrouvée dans le caveau familial du directeur d'hôpital Isaak Bischoff, à la Barfüsserkirche (église des Cordeliers) à Bâle. Jeudi, ils ont présenté leurs résultats pour le moins surprenant aux médias.

Le corps appartient à Anna Catharina Bischoff, petite fille d'Isaak Bischoff. Elle est née en 1719 à Strasbourg, où son père était pasteur.

Analyses d'ADN

Grâce à des analyses d'ADN, les généticiens ont découvert qu'elle était une descendante à la huitième génération Johann Froben, imprimeur à Bâle au début du 16e siècle. Elle s'est mariée en 1738 à Bâle, mais a vécu avec son mari, lui aussi pasteur, à Strasbourg, avant de revenir à Bâle en 1782.

Seuls deux de ses sept enfants ont atteint l'âge adulte. Une de ses filles s'est mariée avec un baron du nom de Pfeffel von Kriegelstein. Détail piquant, celui-ci figure sur l'arbre généalogique de Boris Johnson. L'actuel ministre britannique est l'arrière petit-fils au sixième degré de la momie.

L'excellent état de conservation des restes d'Anna Catharina Bischoff est dû à la cause de sa mort. Elle a succombé à une intoxication au mercure. Ce poison a conservé son corps.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.