Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'agence spatiale américaine (NASA) a lancé samedi, après deux reports, le premier satellite de mesure de l'humidité des sols sur l'ensemble de la Terre. L'engin doit notamment permettre de mieux prédire les sécheresses et les inondations.

La fusée Delta 2 transportant le satellite SMAP (Soil Moisture Active Passive Mission) s'est arrachée de son pas de tir de la base militaire Vandenberg, en Californie, à 14H22 GMT, avant le lever du soleil.

Le satellite, doté de deux instruments, un radiomètre et un radar, doit effectuer des mesures très précises de l'eau et de la glace contenue dans les sols.

Cette mission permettra d'établir une carte d'une résolution sans précédent de l'humidité à la surface de la Terre tous les deux à trois jours, ce qui permettra de mieux prédire les sécheresses et les risques d'inondation.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS