Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La NASA a provoqué l'indignation au Népal après avoir posté sur son site Internet une photographie d'une montagne indienne présentée comme étant l'Everest. Le plus haut sommet du monde, qui culmine à 8848 mètres, fait la fierté des habitants ce petit pays himalayen.

L'agence spatiale américaine indiquait sur son site que le cliché pris par l'astronaute russe Iouri Malentchenko depuis la Station spatiale internationale (ISS), à 370 km au-dessus de la Terre, montrait le sommet légèrement saupoudré de neige.

La photographie s'est rapidement propagée sur la Toile, via Twitter, et elle a été reprise par des médias du monde entier, notamment par le magazine américain "The Atlantic" et le site Internet d'astronomie Space.com.

Mais les Népalais ont flairé une erreur et ont fait part de leurs doutes sur les réseaux sociaux. Le journaliste Kunda Dixit, incollable sur l'Himalaya, a notamment "twitté": "Désolé les gars, mais le pic avec une ombre au milieu n'est pas le Mont Everest".

Saser Muztagh

La NASA a confirmé jeudi avoir commis une erreur et elle a retiré le cliché de son site. "C'est le Saser Muztagh, dans la chaîne du Karakoram, dans la région du Cachemire indien", a reconnu un porte-parole de l'agence.

L'Everest, à cheval entre le Népal et la Chine, est une cible photographique très recherchée par les astronautes, mais il demeure difficile à saisir, selon le spationaute Ron Garan, qui a effectué l'an dernier une mission dans l'ISS.

"En général, notre journée de travail ne nous permet pas de prendre des photographies de la Terre. Alors si nous voulons saisir un point spécifique au sol, nous devons d'abord savoir exactement à quel moment nous survolons ce point", avait-il confié au magazine "The Atlantic".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS