Navigation

La NBA repousse la réouverture des centres d'entraînements au 8 mai

Ce contenu a été publié le 28 avril 2020 - 08:52
(Keystone-ATS)

La NBA a annoncé lundi qu'elle comptait autoriser la réouverture des centres d'entraînements des franchises, pour des séances de travail individuel des joueurs, mais pas avant le 8 mai.

Cela concerne en premier lieu les zones où les directives restrictives gouvernementales contre le coronavirus le permettent.

Selon le mémo de la NBA envoyé aux franchises et relayé sur son site internet, l'accès aux installations sera alors limité à quatre joueurs à la fois et aucun entraîneur ne sera autorisé à participer aux séances.

L'instance rappelle en outre que les entraînements et rassemblement de groupes restent interdits et que les joueurs n'ont toujours pas le droit de se rendre dans des installations n'appartenant pas à leur franchise, telles que les centres de fitness ou les gymnases.

"Le but de ces changements est d'allouer aux joueurs des environnements sûrs et contrôlés pour s'entraîner, dans des États qui leur permettent de le faire, et de permettre d'identifier des options d'entraînement sûres pour les joueurs situés dans d'autres États", a déclaré la ligue dans son communiqué.

Une des préoccupations de la NBA concerne l'avantage potentiel, en terme de remise en forme, dont certaines équipes pourraient profiter par rapport à d'autres qui ne pourraient pas offrir à leurs joueurs la possibilité d'effectuer des séances d'entraînement dans leurs installations.

L'instance a indiqué qu'elle travaillerait avec les franchises pour "trouver des alternatives". En théorie, cela pourrait déboucher sur la permission donnée aux joueurs de s'entraîner dans les installations d'équipes NBA rivales, toujours selon l'endroit où ils résident ou se trouvent.

Initialement, la NBA avait envisagé d'autoriser une reprise des entraînements individualisés dans les installations des Atlanta Hawks et du Thunder d'Oklahoma City dès ce vendredi, car la Géorgie et l'Oklahoma ont été parmi les premiers États à assouplir les directives de confinement résultant de la pandémie de Covid-19.

Mais lundi, le manager général des Hawks a dit qu'il n'avait pas l'intention de rouvrir les portes des installations de son équipe.

"Nous allons attendre de voir ce qui se passera dans l'État au cours des deux prochaines semaines. S'il y a une réponse positive, nous rouvrirons lentement. Si elle est négative, nous veillerons à ce que notre personnel et nos joueurs restent en bonne santé", a déclaré Travis Schlenk au média sportif.

En envisageant de rouvrir les centres d'entraînement, la NBA, dont la saison est suspendue depuis le 11 mars et le test positif au Covid-19 du Français Rudy Gobert (Utah), semble faire un premier pas vers une éventuelle reprise de ses activités, bien que son commissaire Adam Silver ait répété plusieurs fois qu'il ne prendrait pas de décision avant le mois de mai.

L'instance a toutefois précisé qu'elle pourrait repousser cette date de réouverture des centres d'entraînement, si l'évolution de la situation le justifiait.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.