Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A Paris, la Norvège n'est pas passée loin de créer la surprise face à la République tchèque. Les Scandinaves se sont finalement inclinés 0-1 après prolongation.

Voilà un résultat qui redore quelque peu la victoire suisse 3-0 contre des Norvégiens, qui sont tout sauf évidents à jouer. Les Tchèques avec les "Fribourgeois" Roman Cervenka et Michal Birner s'y sont cassés les dents. Malgré leurs 32 tirs sur le portier Lars Haugen (Färjestad/SWE), ils n'ont trouvé l'ouverture qu'à la 62e par Jan Kovar (Magnitogorsk) qui a profité d'un rebond pour assurer un deuxième point à ses couleurs. En fin de troisième période, le Norvégien Sondre Olden a eu le palet du match sur sa canne mais le portier Pavel Francouz (Chelyabinsk) a réussi un arrêt impeccable de la mitaine.

Bien sûr, la Norvège et son style minimaliste - seulement 10 tirs sur le but de tout le match - ne soulèvent pas les foules. Mais les Scandinaves désormais nantis de sept points sont désormais dégagés de tout souci de relégation. En revanche, les Tchèques ne parviennent toujours pas à décoller. Battus par le Canada d'entrée, ils ont gagné miraculeusement contre la Finlande avec un retournement de situation dans les dernières minutes du temps réglementaire. Et là, nouvelle déception.

Les hommes de l'entraîneur Josef Jandac ne paraissent pas inaccessibles pour les Suisses mardi lors du dernier match du tour préliminaire.

A Cologne, la Russie a disposé 3-0 du Danemark. Les Russes sont en tête du groupe A avec 11 points. Ils n'ont égaré qu'une unité contre la Suède le premier jour.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS