Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les jeunes ont beau être nés avec le numérique, ils ne sont pas forcément armés pour affronter la révolution en cours (archives).

KEYSTONE/CHRISTOF SCHUERPF

(sda-ats)

Les compétences techniques ne suffiront pas aux jeunes pour affronter la révolution numérique. L'esprit critique ou la gestion du temps libre sont tout aussi importants. La Commission fédérale pour l'enfance et la jeunesse lance des pistes de réflexion.

Quand bien même les jeunes d’aujourd’hui sont considérés comme des "enfants du numérique" qui passent leur temps en ligne et qui évoluent intuitivement dans le monde numérique, cela ne signifie pas qu’ils sont préparés à tout, souligne la commission dans un document publié jeudi. Elle présente quatre thèses pour susciter le débat dans le monde politique et dans la société.

Le gymnase et la formation professionnelle doivent accorder la place nécessaire à la transmission des compétences. La maîtrise des compétences techniques ne suffit cependant pas. Toute une série d'autres compétences sont importantes: capacité à résoudre les problèmes, créativité, flexibilité, disposition à évoluer, empathie, sentiment d’efficacité personnelle, introspection, esprit critique, pensée constructive, ouverture d’esprit et curiosité.

Temps libre

Les enfants et les jeunes ont besoin de temps libre et autogéré pour laisser libre cours à leur créativité, et la développer. La densification des programmes (horaires et matières) va à l’encontre de ces objectifs.

De nombreuses compétences s’acquièrent en outre en dehors de l’école. Les parents sont les premières personnes de référence. À l’adolescence, les amis et connaissances, les associations de jeunesse ainsi que les offres de loisirs jouent un rôle toujours plus important.

Les questions liées à la transformation numérique peuvent être abordées de manière ludique et proche du vécu quotidien. Et il est indispensable que ce travail bénéficie de ressources suffisantes.

Fracture numérique

Personne ne doit être laissé de côté. Il existe des disparités entre garçons et filles. Les jeunes défavorisés sur le plan socio-éducatif sont doublement affectés: en raison de leur milieu éducatif et parce que leurs parents risquent de perdre leur emploi. Les enfants qui ont des difficultés d'apprentissage ou un handicap doivent bénéficier d'un soutien ciblé.

La joignabilité permanente est aussi un problème. Il est important de ménager des plages horaires ou des espaces sans médias pour prévenir le stress et le surmenage.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS