Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les paysans toucheront plus 13,8 milliards de francs de l'Etat entre 2014 et 2017. Par 126 voix contre 29 et 20 abstentions, le Conseil national a adopté mercredi la nouvelle politique agricole. A la clé, des paiements directs plus ciblés et la fin des contributions par tête de bétail.

La Chambre du peuple a profité aussi de l'occasion pour prolonger le moratoire sur l'utilisation d'organismes génétiquement modifiés dans l'agriculture jusqu'à fin 2017. La décision est tombée par 112 voix contre 62.

Tout au long du débat, les représentants des paysans ont tenté de freiner les réformes, en vain. Mais les tenants d'une agriculture plus proche de l'environnement et respectueuse des animaux n'ont pas eu davantage de succès avec leurs revendications. La bataille se poursuivra lors d'une prochaine session au Conseil des Etats.

Pierre angulaire de la réforme, le système des paiements directs sera ciblé en fonction des différents objectifs assignés aux paysans. La Chambre du peuple a accepté de faire le ménage. Par 100 voix contre 80, elle a refusé de repêcher les contributions par tête de bétail.

Prime à la vache

La tentative des milieux paysans de torpiller les contributions à la qualité du paysage a également échoué. La majeure partie des paiements directs seront attribués au titre de la "sécurité de l'approvisionnement alimentaire", selon le conseiller fédéral Johan Schneider-Ammann.

Versées en fonction de la surface, ces contributions totaliseront environ 1,1 milliard par an. Des aides à la reconversion sont prévues.

Paysans de montagne

La situation des paysans de montagne, défavorisés par rapport à leurs collègues de plaine, sera améliorée. L'éventail des aides prévoit également des contributions à la biodiversité et à la production respectueuse de l'environnement et des animaux.

Pour toucher des paiements directs, une formation professionnelle agricole restera en principe nécessaire, mais des dérogations seront possibles. La majorité a aussi maintenu le versement des paiements directs dans la zone à bâtir.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS