Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Nouvelle-Zélande en deuil après sa plus grande tragédie minière

Greymouth - Le premier ministre néo-zélandais veut une enquête qui "remuera ciel et terre" pour trouver les causes de la plus grande catastrophe minière du pays depuis près d'un siècle, a-t-il annoncé jeudi à une nation en deuil. L'accident a fait 29 morts.
Les drapeaux ont été mis en berne dans toute la Nouvelle-Zélande et le chef du gouvernement, John Key, a déclaré que son pays était en deuil, après la mort de 29 mineurs portés disparus depuis vendredi dernier dans une mine de l'île sud du pays. Une violente explosion survenue mercredi a anéanti les espoirs de les retrouver vivants.
"C'est une enquête qui remuera ciel et terre, afin que les familles sachent pourquoi leurs hommes ne rentreront pas à la maison", a déclaré aux journalistes M. Key, qui s'est rendu à Greymouth, la bourgade la plus proche de la mine de charbon de Pike River, sur la côté ouest. "La nation est en deuil, à leur côté", a-t-il ajouté.
Le premier ministre a rencontré les familles, qui selon lui éprouvent plus de résignation que de colère. "Il y avait beaucoup de chagrin dans la pièce, mais pas de colère. Ils savent qu'il s'agit d'une immense tragédie", a-t-il dit.
De 17 à 62 ansUne forte concentration de gaz toxiques continue d'être détectée dans la mine. Selon le premier ministre, d'autres événements semblables par le passé ont montré qu'une telle opération pourrait prendre "plusieurs mois".
Les 29 mineurs présumés morts, âgés de 17 à 62 ans, sont 24 Néo-Zélandais, deux Australiens, deux Britanniques et un Sud-Africain. Après l'explosion de vendredi, deux mineurs légèrement blessés étaient parvenus à revenir à la surface.
Le propriétaire de la mine, Pike River Coal, a indiqué qu'il allait pleinement coopérer et mener lui aussi une enquête sur la catastrophe. Celle-ci s'est produite seulement quelques mois après la mise en activité de la houillère.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.