Navigation

La NSA peut enregistrer tous les appels téléphoniques d'un pays

Ce contenu a été publié le 18 mars 2014 - 21:20
(Keystone-ATS)

L'agence américaine de renseignement NSA a la capacité technique d'enregistrer l'ensemble des appels téléphoniques passés d'un pays. Elle peut décrypter ces conversations un mois après qu'elles ont eu lieu, selon des nouvelles révélations d'Edward Snowden, dont se fait l'écho le "Washington Post" mardi.

Le "Washington Post", qui s'appuie sur des documents transmis par l'ancien employé de la NSA réfugié en Russie, explique que ce programme, surnommé MYSTIC, a été lancé en 2009 et a atteint ses pleines capacités en 2011 contre un pays cible.

Le quotidien précise qu'à la demande des autorités américaines, il n'a pas révélé un certain nombre de détails permettant d'identifier le pays où ce système était actuellement utilisé ou les pays qui auraient pu être visés.

L'un des outils du programme, qui fonctionne comme une machine à remonter le temps, permet de "récupérer des enregistrements qui ne paraissaient pas dignes d'intérêt au moment de l'appel original", expliquent des documents officiels cités par le journal.

Programme le plus puissant

Le projet initial du programme prévoyait l'enregistrement de "toutes les conversations" à travers un pays et leur stockage durant un mois, précisent les documents.

S'il s'avérait exact, ce programme serait le plus puissant de toute l'agence car il permettrait à la NSA de mettre sur écoute le réseau téléphonique entier d'un pays.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?