Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'association actif-trafiC a remis mercredi la pétition "Sauvez les trains de nuit" au Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC). Plus de 11'000 personnes soutiennent ce texte.

La pétition demande à Doris Leuthard et aux CFF de maintenir les liaisons de nuit existantes et de rétablir celles qui ont été supprimées ces dernières années. L’offre et la qualité des liaisons nocturnes de train n’ont cessé de diminuer et de se péjorer au cours des 15 dernières années, déplore actif-trafiC dans un communiqué publié mercredi à Genève.

« Cette évolution est très problématique pour le climat, car des enquêtes montrent que la suppression des trains de nuit entraîne un report des voyageurs et voyageuses du rail vers l’avion», précisent les pétitionnaires, ce qui est contraire aux objectifs climatiques de la Confédération.

La pétition demande à la conseillère fédérale Doris Leuthard et au patron des CFF Andreas Meyer de mettre fin "au lent dépérissement des trains de nuit". Actif-trafiC exige que le Conseil fédéral et les CFF s'engagent clairement en faveur des trains de nuit, et du rail en général.

L'association a lancé la pétition au mois de janvier avec une action dans la gare de Zurich. Huit activistes en pyjama ont sensibilisé les pendulaires à leurs revendications. La pétition est soutenue par Pro Bahn, Pro Velo, les Verts et les jeunes socialistes.

ATS