Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Patrouille Suisse participera aux festivités de la base aérienne de Meiringen (BE), mais avec un membre de moins. La formation est réduite à 5 appareils (archives).

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

(sda-ats)

La Patrouille suisse évoluera lors du 75e anniversaire de la base aérienne de Meiringen (BE), mais seulement avec cinq appareils. Le pilote qui avait dû s'éjecter de son appareil aux Pays-Bas la semaine dernière ne sera pas présent.

Les pilotes, les organes militaires et politiques compétents ont donné le feu vert pour la présentation lors des festivités des 17 et 18 juin, a indiqué mardi le Département de la défense (DDPS). Toutefois, seuls cinq appareils sur les six voleront.

La formation acrobatique devra se produire sans le pilote blessé jusqu'à la fin de sa convalescence. Suite à l'accident survenu le 9 juin, il s'est fracturé un pied et souffre de coupures et de contusions légères, précise le DDPS.

Après l'accident, les avions avaient été cloués au sol. La question des prochaines prestations de la formation acrobatique avait rapidement été soulevée. Certains médias avaient même remis en cause la survie de la Patrouille suisse.

Longue enquête

En Hollande, les spécialistes continuent de s'affairer. "Sortir un avion de l'eau est une procédure qui prend du temps", a dit mardi à l'ats Tobias Kühne, porte-parole de la justice militaire. L'engin devrait être retiré de l'étang cette semaine, a-t-il ajouté.

Une enquête a été ouverte par la justice militaire suisse et les autorités néerlandaises, mais elle pourrait durer plusieurs mois. La justice militaire suisse ne communiquera les résultats de l'enquête que lorsqu'elle sera close.

Deux avions Tiger F-5 s'étaient percutés lors d'un vol d'entraînement aux Pays-Bas, l'un d'eux s'abîmant dans un étang après l'éjection du pilote. L'autre appareil est parvenu à atterrir sans encombres et son occupant s'en est sorti indemne. C'est le premier accident de la Patrouille suisse depuis sa création il y a 52 ans.

ATS